Le Rubis, premier de six actuels sous-marins nucléaires d’attaque français, ne sera sans doute pas le seul à devoir être prolongé en attendant la mise en service des nouveaux SNA du type Barracuda. Selon nos informations, la Marine nationale étudie actuellement l’extension de la durée de vie d’un autre bâtiment de ce type. Il s’agit du Casabianca, pour lequel il est envisagé un arrêt technique supplémentaire lui permettant de rester en service deux ans à deux ans et demi après la date prévue.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Mer & Marine