Après être entrée en collision avec un pétrolier en charge, la frégate Helge Ingstad a perdu ses capacités de manœuvre et a dérivé à 5 nœuds en direction de la coque rocheuse près du port norvégien de Sture, au nord de Bergen. Les 137 membres d’équipage ont été forcés d’abandonner le navire. La frégate Ingstad est maintenant posée sur le côté, reposant en 3 points sur les rochers.

La situation est rendue encore plus difficile avec la publication d’informations montrant que la frégate Ingstad a été avertie à de multiples reprises afin qu’elle modifie sa route avant la collision et que l’équipage n’a rien fait pour l’éviter.

Le pétrolier Sola TS a appelé la frégate par radio et a essayé d’éviter le désastre. Selon la presse locale, certains détails montrent que le Ingstad n’avait pas une image claire de la situation en surface et de la zone dans laquelle elle naviguait.

Les événements se sont déroulés très rapidement, la frégate Ingstad entrant dans le chenal à 17 nœuds et le Sola TS sortant à 7 nœuds.

Le Sola TS a appelé plusieurs fois l’Ingstad et discutait de la situation dangereuse qui se profilait avec la station centrale basée à terre. Les réponses de l’Ingstad semblent confuses. A un moment, la frégate répond que si elle change de route, elle va trop s’approcher de la côte. Ce à quoi le Sola TS a répondu qu’elle devait faire quelque chose ou la collision serait inévitable.

Augmentant encore la confusion, l’Ingstad naviguait avec son système d’identification AIS éteint. Cela a retardé le moment où le contrôle central et les autres navires se sont rendus compte que l’Ingstad remontait le chenal et se dirigeait vers le danger.

Référence :

Defense News (Etats-Unis)