Bulles d’interdiction, technologies hypersoniques et quantiques, armes antisatellites, LIO… domaine après domaine, la Chine, absente du salon Euronaval, n’en investit pas moins des sommes considérables pour tuer dans l’œuf toute intervention militaire occidentale pouvant constituer un coup d’arrêt à ses ambitions régionales.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

TTU