La marine espagnole organise du 18 au 28 juin l’exercice Cartago 18 qui lui permettra de tester son matériel, ses moyens et ses procédures d’assistance à un équipage de sous-marin en détresse en attendant l’arrivée des équipes de sauvetage. Cet exercice permet aussi de former les responsables de la communication sur les particularités d’une situation de crise comme la disparition d’un sous-marin.

Vont participer à cette édition le sous-marin Tramontana, le navire de secours et de sauvetage Neptuno, la frégate Reina Sofía, le chasseur de mines Tambre, une équipe de nageurs des forces spéciales, les états-majors de Madrid, Rota, Carthagène.

Des navires civils dédiés au sauvetage maritime participeront aussi à l’exercice. La marine espagnole explique que l’objectif est d’améliorer « l’entraînement des unités de la marine et des autres organismes impliqués dans l’action de l’état en mer. »

L’exercice se déroulera en 2 étapes : une première, qui sera simulée, au cours de laquelle les états-majors et les unités réagiront à un accident de sous-marin et coordonneront « les soutiens nécessaires et l’envoi sur le lieu de l’accident d’un véhicule de secours qui puisse évacuer l’équipage » et la seconde, qui sera réellement effectuée, où les unités mettront en oeuvre les moyens dont elles disposent pour « prolonger la vie des survivants à bord du sous-marin, jusqu’à l’arrivée des moyens de secours ou jusqu’à l’évacuation. »

Exercices de sauvetage et de secours

Les 21 et 22 juillet, se déroulera un exercice de recherche et localisation d’un sous-marin en détresse par le Neptuno, le Tambre et des unités de recherche civiles.

Les 25 et 26, l’équipage du Tramontana simulera les conditions de survie à la suite d’un accident. Le sous-marin se posera sur le fond près de Carthagène et utilisera ses moyens de survie en attendant l’arrivée des secours.

Les équipes de secours s’entraîneront aussi à envoyer des équipements à l’équipage et à utiliser les moyens de secours pour ventiler et renouveler l’atmosphère du sous-marin. Il est aussi prévu d’utiliser les combinaisons et les sas de sauvetage du sous-marin par des membres d’équipage du sous-marin, avec le soutien ensuite de navires de surface. Enfin, le sous-marin sera renfloué, allégé jusqu’à la surface par des moyens extérieurs.

Référence :

Info Defensa (Espagne)