Soixante-quinze ans après, le voilier Mutin de la Marine nationale a retrouvé la grande bleue. Il avait pointé son étrave dans le détroit de Gibraltar en décembre 1942. Il était alors en opération secrète, sous pavillon britannique, et opérait clandestinement pour le compte du SOE (Special Operation Executive), organisme chargé d’espionnage, d’infiltrations d’agents. Son périple l’avait conduit jusqu’en 1944 sur les côtes d’Afrique du Nord et d’Italie.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Ouest-France