Le premier sous-marin classique bréislien sera lancé en décembre prochain, a annoncé l’amiral d’escadre Bento Costa Lima Leite de Albuquerque Junior — directeur général du développement nucléaire et technique de la marine — lors d’une conférence sur le programme brésilien de développement de sous-marins à Río de Janeiro. Selon l’amiral, le Brésil récupère sa capacité de construction de sous-marins.

« Nous sommes pratiquement partis de zéro, nous avons construit un nouvel arsenal, nous adaptons nos installations et nous formons notre personnel. Un retard de 6 mois sur le lancement d’un sous-marin, dans un programme de cette ampleur, est très courant, » a déclaré l’amiral. Le sous-marin devait être lancé en juillet prochain. Le premier sous-marin brésilien, dérivé du type français Scorpène, reçoit ses installations depuis février au Complexe Naval d’Itaguaí, près de Río de Janeiro. Il a été développé grâce à un transfert de technologie de Naval Group (ex-DCNS).

Le Brésil dispose actuellement de 5 sous-marins. Le Tikuna a été construit au Brésil en 2008. Et 4 sous-marins de la classe Tupi, le premier construit en Allemagne et les 3 autres au Brésil mais sans transfert de technologie.

Jusqu’en 2023, il est désormais prévu de lancer « un sous-marin tous les 18 mois ». Le projet de sous-marin nucléaire se poursuit lui aussi, le lancement du sous-marin étant prévu en 2028. « Le programme Prosub a le double objectif de renforcer la base industrielle brésilienne avec de nouvelles technologies et de renforcer notre puissance militaire. »

Référence :

Info Defensa (Espagne)