C’est le slogan du moment, le frontispice de la nouvelle loi de programmation militaire (LPM), débattue en séance à l’Assemblée nationale mardi 20 mars : elle a été conçue « à hauteur d’homme », assure le ministère, pour planifier les crédits de la défense entre 2019 et 2025. De cette expression, l’on peut comprendre que, après des années de coupes budgétaires et 40 000 emplois nets perdus depuis 2009, après une décennie ayant conduit à une forte dégradation de la condition militaire – infrastructures de vie, moyens d’entraînement, petits équipements –, le gouvernement veut s’occuper de ceux qui sont à la base du « succès des armes de la France », selon l’expression consacrée : les soldats eux-mêmes.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Monde