Cette année, la Marine Nationale a choisi, pour les journées européennes du patrimoine qui auront lieu les 16 et 17 septembre prochains, de mettre l’accent sur son patrimoine historique, en proposant au public la découverte du Fort Lamalgue.

Aussi, dans le cadre du thème retenu cette année, « jeunesse et patrimoine », la Marine Nationale a tenu à associer, dans la préparation et le déroulement de ces journées, des réservistes de la réserve opérationnelle et des élèves du Lycée régional Anne-Sophie Pic - Lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme de Toulon.

Programme au Fort Lamalgue – Toulon (Mourillon) : Ouverture le samedi de 13h30 à 18h30 et le dimanche de 09h00 à 18h30 (dernière admission à 18h).
- Visites guidées ou libres du fort.
- Présentation statique d’un hélicoptère « Dauphin » de la flottille 35F (BAN Hyères).
- Exposition de véhicules militaires du 54ème régiment d’artillerie (Hyères).
- Présence d’une quinzaine de véhicules militaires de la 2ème guerre mondiale (association « Août 44 »).
- Démonstration de tirs d’armes anciennes par le corps du guet de Toulon (ambassade de Provence.
- Démonstration et animations du XVIIIème siècle par la « Duels Théâtraux Company ».
- Démonstration d’escrime et initiation pour le public par le club « Toulon-Var-Escrime ».
- Stand de l’AMMAC (amicale des anciens marins et marins anciens combattants).
- Samedi à 16h00 : concert de la chorale de l’ANFEM (association nationale des femmes de militaires), accompagnée par le Bagad du Pôle Ecoles Méditerranée de Saint-Mandrier.
- Samedi à 20h30 : concert de la Musique des Equipages de la Flotte (ouverture des portes à 20h).
- Dimanche à 11h : conférence historique sur l’histoire du Fort par Bernard Cros.

Entrée gratuite au Musée National de la Marine à Toulon à l’occasion des JEP
(Ouverture samedi et dimanche de 10h à 18h). Outre les collections permanentes, le musée propose du 1er juillet 2017 et jusqu’au printemps 2018 à ses visiteurs de découvrir l’univers de l’auteur de bandes dessinées Chanouga qui a retracé l’incroyable histoire de Narcisse Pelletier, un jeune mousse qui suite à un naufrage en 1858 sera immergé pendant 17 ans dans la culture aborigène. « Le sauvage blanc » tel qu’il fut surnommé par la presse australienne, sera finalement retrouvé et rapatrié en France en 1875.


Un contrôle des identités, ainsi que le passage sous un portique de sécurité et le contrôle des sacs à main seront effectués.

Source : Marine Nationale (CECMED)