Jeudi 2 mars, le chef d’état-major des armées s’est déplacé à Cherbourg, accompagné de l’amiral Prazuck, chef d’état-major de la Marine Nationale, afin de se rendre sur le chantier des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque type Barracuda dans les locaux de DCNS. Le programme Barracuda permettra le renouvellement des 6 SNA actuels (type Rubis), lorsqu’ils auront atteint 35 ans de navigation. Le CEMA a visité le premier bâtiment actuellement en construction, baptisé "Suffren" et s’est entretenu avec son équipage.

A la préfecture maritime, il s’est exprimé devant le personnel civil et militaire de l’arrondissement maritime. "Vous les marins normands, avez les yeux rivés sur l’un des espaces maritimes les plus importants du monde" a-t-il affirmé en préambule, avant de revenir sur l’importance stratégique du programme Barracuda. Cette nouvelle génération de sous-marins permettra à la France de consolider son avance stratégique et ses capacités d’action sous les océans. Elle est aussi une nouvelle démonstration "du génie industriel français dont les marins et les ingénieurs de DCNS, d’Areva, du CEA et de la DGA sont co-détenteurs".

Enfin, en présence de représentants de la base de défense de Cherbourg, le général d’armée de Villiers a rappelé le rôle déterminant des organismes de soutien qui œuvrent dans la discrétion au service de l’ensemble du personnel de la base.

"Vous pouvez être légitimement fiers de votre travail, qui prépare l’avenir et conforte la souveraineté de notre pays" a conclu le CEMA avant de partager un déjeuner avec les forces.

Source : Etat-major des Armées