La Norvège a-t-elle sélectionné le meilleur sous-marin dans le contexte géopolitique actuel ? A Paris, on estime que ce n’est pas vraiment le cas. Au sein de la Marine nationale, on regrette le choix des sous-marins allemands. Ils seront moins performants pour surveiller les patrouilles des sous-marins russes dans le Grand-Nord que la nouvelle version des Scorpène proposée par DCNS, estime-t-on dans la Marine nationale. D’ailleurs, DCNS reste convaincu que son "offre était supérieure, notamment dans le domaine de la capacité de lutte anti sous-marine, essentielle pour les opérations et patrouilles dans le Grand Nord".

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

La Tribune