La marine taïwanaise a proposé un programme de modernisation de 2 sous-marins vieillissants de la classe Zwaardvis, de construction néerlandaise. L’Institut des Sciences et Technologies de Chungshan superviserait le programme qui serait attribué à des compagnies étrangères.

Les 2 sous-marins sont en service depuis près de 30 ans et sont toujours en état de naviguer et de mener des missions de patrouille maritime. Mais leurs systèmes électroniques et leurs armements sont dépassés en terme de fiabilité opérationnelle.

Les 2 sous-marins, le Hai Lung et le Hai Hu, sont entrés en service en 1987 et 1988.

La plupart des équipements ne sont plus fabriqués et on ne trouve plus de pièces détachées ou de remplacement équivalent. Il devient donc de plus en plus difficile d’entretenir et de réparer les sous-marins. Un programme à grande échelle est donc nécessaire pour améliorer leurs capacités opérationnelles et prolonger leur durée de vie.

La prolongation des sous-marins est aussi rendu nécessaire par les projets du président élu Tsai Ing-wen : ils prévoient la construction locale de 8 sous-marins d’attaque, dont le premier ne serait pas mis en service avant 2025.

Référence :

Taipei Times (Taïwan)