Depuis 1957 l’école de plongée de la Marine à Saint Mandrier (Var) forme les candidats nageurs de combat. Cette année, le 1000ème nageur sera breveté. Exceptionnellement, l’école nous a ouvert ses portes pour les 7 mois du cours et nos équipes ont suivi l‘apprentissage physique et intellectuel de ces futurs membres des commandos marine ou agents de la DGSE. Navigation, démolition, génie sous-marin, plongée profonde, secourisme… tout au long du cours, l’élève peut être éliminé à l’issue de chaque phase pour résultats insuffisants. Dans les dix épisodes que compte la série, nous avons choisi de vous dévoiler les coulisses de cette formation des forces spéciales, de la sélection des candidats à la remise des brevets en juillet prochain. Retenez votre souffle !

La bande-annonce


 Épisode 1 : La sélection

La sélection. Pendant deux semaines, des candidats de la Marine et de l’armée de Terre passent les épreuves de sélection à l’école de plongée. Seule une poignée de candidats sera retenue après une série de tests et sur des critères comme la résistance à l’effort.


 Episode 2 : Prologue

Bienvenu au cours des nageurs de combat. Fin de la sélection des candidats et début des cours pour les élèves retenus. Le programme qui les attend est dense : le nageur est le seul combattant qui est formé à intervenir à partir de tous les vecteurs, qu’il soit terrestre, aérien ou maritime.


 Episode 3 :Discret et fort

Quelles sont les qualités d’un nageur de combat ? La condition physique ne suffit pas. En plongée, le nageur est seul face à l’adversité. Aussi, les stagiaires du cours doivent faire preuve de rigueur, d’honnêteté et d’humilité. Jusqu’au mois de juillet, pour mériter leur brevet, et pendant toute leur carrière, ils devront être discrets dans le succès et forts dans l’échec.


 Episode 4 : Premières éliminations

Si la formation à la plongée offensive et discrète représentent le cœur des activités du cours nageur de combat, les élèves apprennent également à maitriser tous les vecteurs d’infiltrations. Ils peuvent être mis en place par plusieurs moyens tels que des propulseurs de plongée, des kayaks ou des hélicoptères.


 Episode 5 : Combattants venus de la mer

Pour ce nouvel épisode suivez les élèves nageurs de combat pendant la mise en pratique des enseignements du cours. Entrée et sortie d’eau tactique, passage de filet... le rythme est soutenu. À la fin des cycles de formation, les nageurs brevetés auront réalisé 200 heures de plongée et franchis 300km à la palme.


 Episode 6 : Raid kayak

Au large de la Rochelle, les élèves du cours des nageurs de combat ont rendez-vous avec l’Histoire. Leur objectif : reproduire un raid en kayak réalisé en 1942 par les commandos britanniques pour saboter les cargos d’approvisionnement du Reich. Un défi en forme d’hommage.

 Episode 7 : Opération Raid Med

« RAID MED », c’est l’un des cinq exercices de synthèse du cours des nageurs de combat. Ce sésame pour l’obtention du brevet permet la mise en application des enseignements de la formation sur le terrain et dans les conditions du réel. La mission : être en mesure de détruire un bâtiment au mouillage par action subaquatique offensive.

 Episode 8 : Mission de renseignement

L’apprentissage de la planification et de la conduite d’une mission dans son intégralité se poursuit inlassablement. Destination l’Atlantique pour la prise en compte des courants et marées et pour une mission de renseignement.

 Episode 9 : Entre ciel et mer

Pour les élèves nageurs de combat, direction la base de Lanvéoc-Poulmic et le Centre d’entraînement à la survie et au sauvetage de l’aéronautique navale (CESSAN).
Objectif : s’entraîner à la survie en mer après un crash ou encore travailler les automatismes lors des parachutages à la mer.

 Episode 10 : Remise du 1.000è certificat

Après 7 mois de formations, la promotion du 90 ème cours de nageurs de combat a vu la certification du 1000 ème nageur de combat parrainé par Messieurs Claude Riffaud et Bob Maloubier. Les illustres fondateurs de ce certificat interarmées d’élite créé en 1952.

 Bonus : entretien avec Bob Maloubier

Bob Maloubier est sans doute le plus célèbre des espions français. L’homme qui collectionne les fausses identités et les décorations a été successivement résistant, saboteur, parachutiste et nageur de combat. En janvier 1952, il fonde l’unité des nageurs de combat dans une commune d’Algérie proche d’Oran. A propos de la création de l’unité, il écrit dans son dernier ouvrage L’espion aux pieds palmés* : « Tout ce qu’il nous passe par la tête nous le mettons à l’épreuve. Nous n’observons qu’une seule règle mais inconditionnelle celle-là : nous n’exigeons de nos hommes rien que nous n’ayons expérimenté en les premiers ». Entretien avec le premier des nageurs de combat.

 Bonus : entretien complet avec le contre-amiral ISNARD

Breveté successivement commando marine, nageur de combat et instructeur de chute libre le contre-amiral Laurent Isnard a pris part à plusieurs opérations spéciales notamment au sein du commando Hubert. L’amiral Isnard exercice aujourd’hui la responsabilité de Chef conduite des opérations au Centre de planification et de conduite des Opérations (CPCO) de l’Etat-major des armées. À l’occasion du 1000ème nageur de combat breveté, l’Amiral Isnard a bien voulu nous accorder un entretien.

A suivre ...

© Marine Nationale