• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 décembre 2018.

Les 13 et 14 décembre 2018, le chef d’état-major de la marine, s’est rendu au Brésil pour participer à la journée du marin et à la mise à l’eau du premier sous-marin Scorpène construit par le Brésil. A l’invitation de l’amiral Eduardo Leal Ferreira, chef d’état-major de la marine brésilienne, l’amiral Christophe Prazuck s’est rendu au Brésil, sur la base navale d’Itaguaí, pour (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 juillet 2012.

La cérémonie de lancement du projet de sous-marin à propulsion nucléaire brésilien s’est déroulée dans l’auditorium principal du Centre Technologique de la Marine à Sao Paulo, en présence du commandant de la marine, l’amiral d’escadre Julio Soares de Moura Neto, du directeur général des matériels de la marine, l’amiral d’escadre Arthur Pires Ramos, et du coordonnateur général (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 février 2012.

La marine du Brésil, poursuivant la modernisation de sa flotte de sous-marins de la classe Tupi (U-209/1400), remet en service le Tapajó, après une révision générale.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 décembre 2011.

La marine du Brésil a récemment testé un système de combat intégré fourni par Lockheed Martin à bord du Tapajo, un sous-marin U-209. Il s’agissait de la première utilisation du système de combat par le Brésil, et cela démontre sa compatibilité avec les marines internationales alliées.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 décembre 2011.

Les douze soudeurs de l’équipe franco brésilienne ont démarré hier matin à Cherbourg les dernières opérations de jonction de tronçons du premier Scorpène pour le Brésil. Quatre jours sont nécessaires à cette opération. Elle consiste à assembler par fusion de métal les anneaux de la partie avant du sous-marin. Cet ensemble d’environ 6 mètres de diamètre, 24 mètres de longueur et (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 31 octobre 2011.

Au cours de la visite du vice-président brésilien, Michel Temer, au Centre Expérimental d’Aramar, siège principal du programme nucléaire, dont le laboratoire d’enrichissement isotopique, le directeur du matériel de la marine, l’amiral d’escadre Artur Pires Ramos, a annoncé que le premier sous-marin nucléaire du Brésil, après une période d’essai à partir de 2022, entrerait en (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 20 octobre 2011.

Lors de sa visite officielle mercredi 19 octobre à Cherbourg, Monsieur Celso Amorim, Ministre de la Défense brésilien, a pu mesurer les avancées du programme de sous-marins confié à DCNS fin 2008. Après avoir été accueilli par Patrick Boissier, Président-directeur général de DCNS, Celso Amorim a pu visiter les ateliers où est réalisée une partie des travaux de ce programme (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 octobre 2011.

Le 11 octobre, le sous-marin brésilien Tapajó a effectué avec succès 2 lancements réels de torpille MK 48 MOD 6AT contre une cible de surface, dans la zone maritime proche de Rio de Janeiro, en utilisant le système de combat intégré AN/BYG 501 MOD 1D.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 juillet 2011.

La présidente brésilienne Dilma Rousseff a lancé samedi près de Rio la construction du premier des cinq sous-marins brésiliens de type Scorpène avec transfert de technologie française.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 juillet 2011.

Le Brésil lancera cette semaine le projet qui prévoit la construction de 4 sous-marins classiques et un à propulsion nucléaire, basés sur des technologies françaises. Ce projet fait suite à l’accord de coopération militaire signé en 2009, ont annoncé des sources officielles.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 juillet 2011.

Le programme brésilien de construction d’une nouvelle flotte de sous-marins d’attaque — dont un à propulsion nucléaire — coute 120 millions de réals par mois (54,5 millions €). Il génère actuellement près de 9.000 emplois, dont 3.200 directs. La découpe de la première section de coque du 1er sous-marin de la classe Scorpène/Br construit au Brésil sera effectuée samedi prochain (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 avril 2011.

En raison de l’évolution de la situation en Libye, la mission de l’aviso « LV Le Hénaff » a été modifiée. Après avoir fait relâche quelques jours à La Sude (Crête), le bâtiment prend désormais part aux opérations au large de la Libye. Le passage du canal de Suez et la participation du « LV Le Hénaff » aux opérations de lutte contre la piraterie en océan Indien ont été (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 2 mars 2011.

Le ministre brésilien de la défense, Nelson Jobim, a affirmé le 28 février dernier, que les réductions budgétaires d’un montant de 4,1 milliards de réals (1,77 milliard €) qui toucheront cette année le budget de la défense, ne toucheront pas les projets internationaux, comme le sous-marin nucléaire ou l’achat d’avions de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 décembre 2010.

Alors que le Brésil a de sérieuses lacunes en matière d’éducation, santé publique et lutte contre la criminalité, Dilma Roussef annonce l’investissement de 7 milliards d’euros pour la construction de sous-marins dont l’utilité est douteuse.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 novembre 2010.

Le Brésil veut se doter de six sous-marins à propulsion nucléaire et de vingt autres à propulsion conventionnelle d’ici à 2047 pour protéger ses gigantesques réserves de pétrole en eaux très profondes, rapporte dimanche le quotidien Estado de Sao Paulo.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 octobre 2010.

L’entreprise Sagem fournira les systèmes de détection air-surface de quatre sous-marins que le constructeur naval militaire DCNS va construire pour le Brésil, a-t-on appris lundi 25 octobre 2010.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 24 septembre 2010.

Deux officiers de la marine brésilienne ont livré cet après-midi à Lorient quelques nouvelles précisions sur leur futur SNA, et la relation, semble-t-il satisfaisante, qui lie le Brésil et DCNS dans ce domaine. Le futur submersible, attendu à l’horizon 2025 mesurerait une centaine de mètres. Il embarquera des armements uniquement conventionnels, assure-t-on. Et pas, (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180